Un certain 29 mai 1940, 11h du matin.

Ce vendredi 29 mai 2020 à 11h une délégation de notre groupe « Emmerin c’est vous » a déposé une gerbe au pied du monument des fusillés, au jour et à l’heure précis où 80 ans auparavant 11 civils tombaient sous les balles allemandes à quelques pas de là. (Les impacts des balles sont encore visibles sur le mur où ils furent adossés)

Nous nous sommes retrouvés seuls pour saluer la mémoire de ces braves gens, tandis que sur le trottoir d’en face deux toupies, tous moteurs rugissants, vomissaient dans la cour de la Howarderie leur béton liquide à travers le porche, celui-là même qui, 80 ans auparavant, a vu sortir ceux qu’on allait fusiller quelques minutes plus tard. Un instant émouvant mais sur fond de décor pathétique. (Entre nous la décence n’aurait-elle pas voulu que ce 29 mai à 11h, les travaux s’arrêtent, un court instant du moins, le temps d’une minute de silence en mémoire de ces martyrs ?)

Nous étions seuls. Mais qu’on ne vienne pas nous dire que nous avions souhaité faire cavalier seul. En effet Charline Delporte, conseillère municipale encore à l’époque, avait le 8 mai, lors du précédent dépôt de gerbe, abordé le sujet avec Mme Ponchaux, maire, et évoqué avec elle l’opportunité de marquer l’anniversaire des 80 ans du massacre ce 29 mai, à 11h. Avec le ton de l’évidence qui se veut rassurant, il lui fut répondu qu’évidemment la commune n’allait pas ignorer l’évènement. Message donné, message reçu. Il ne nous appartient pas de gérer l’agenda de notre première magistrate et ce qui est dit est dit, mais il semble bien qu’elle ait oublié la commémoration, tout simplement oublié!

Charline était au rendez-vous, nous étions présents, pas la municipalité.

Alors de deux choses l’une :

Ou il s’agit d’un oubli, difficilement pardonnable eu égard à la tragédie. Mais on ne peut pas gérer de front 29 délégations et se souvenir de tout ! C’est là, sans doute un effet collatéral de ce cumul dont on peut craindre qu’il se répète à l’envi pendant 6 ans.

Ou la municipalité, pour autant qu’elle n’ait pas oublié l’événement, n’a pas cru bon informer au préalable les 5 conseillers élus « Emmerin c’est vous » de ses intentions et de son projet car elle a déposé sa propre gerbe l’après-midi. Il s’agirait dans ce cas d’une volonté supplémentaire et manifeste d’exclure  nos 5 conseillers d’un évènement à caractère municipal auquel il fallait obligatoirement nous associer en tant qu’élus. Si cela s’avère vrai : Message bien reçu !

Alors, que penser ? A vous de juger. Nous, nous penchons pour l’oubli déplorable et regrettable, pas pour le casus belli.

Mais n’oublions pas l’histoire, la vraie. René Delporte l’un de nos conseillers élus, historien passionné et passionnant, chercheur infatigable, a relaté de manière précise, factuelle cet épisode terrible qui ne s’est d’ailleurs pas limité à la mort de ces 11 personnes. Dans son dernier ouvrage consacré à ce drame, ceux que ces évènements intéressent découvriront des noms familiers à leurs oreilles, des circonstances, des hasards qui font que de braves gens qui n’en pouvaient mais, se sont trouvés au mauvais endroit, au mauvais jour, à la mauvaise heure.

Nous donnons ci-après le lien qui vous permettra d’avoir aussi accès au reportage très documenté que FR3 a consacré à ces journées de mai 1940, dont celles qui concernent le massacre d’Emmerin sur la base de renseignements patiemment rassemblés par René au fil de ses recherches. Merci à lui pour cette précieuse contribution qui rend à ce drame toute sa dimension tragique et historique.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/1940-bataille-france-au-jour-jour-29-mai-tragedie-du-crested-eagle-zuydcoote-1834486.html

Please follow and like us: