Samedi 5 décembre 2020, une journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie.

De 1952 à 1962, près de deux millions d’hommes ont servi l’armée en Afrique du Nord.

Ceux qui y sont tombés, ceux qui en sont revenus blessés, ceux qui en sont revenus indemnes physiquement mais profondément marqués, ceux qui ont dû abandonner un pays qui était le leur et être « Rapatriés », sans oublier les anciens Harkis contraints de quitter la terre natale, occupent tous dans la mémoire nationale, une place douloureuse.

L’histoire de la guerre d’Algérie, est celle d’un passé complexe, longtemps tu, dont les cicatrices ne sont pas toutes refermées.

Se souvenir, expliquer, et transmettre aux jeunes générations, la mémoire de cette guerre qui a fait basculer tant de destins, est un devoir.

Un hommage solennel, à effectif réduit en raison des mesures sanitaires, leur a donc été rendu ce Samedi matin à 10 heures, au monument de la Réconciliation, en présence de deux représentants de l’union nationale des Anciens Combattants, de Madame Le Maire, du Premier Adjoint et d’une conseillère municipale, représentante de la liste « Emmerin c’est vous »

Please follow and like us: