Lettre ouverte du 30 mars 2021

Madame Le Maire

Pour nous 5, qui sommes profondément attachés à notre commune, à son patrimoine, son histoire, la perspective de voir notre centre-ville dilapidé constitue un véritable crève-cœur et pour 3 raisons : 

Tout d’abord, par des générations de maires qui vous ont précédée, vous aviez reçu mission de valoriser les biens de la commune avant de les transmettre aux générations suivantes et non d’en disposer comme bon vous semblait comme s’ils vous appartenaient.

En second lieu, vous vendez ce patrimoine reçu pour financer des travaux coûteux, d’un intérêt douteux, et dont les Emmerinois ne profiteront jamais.

Enfin vous envisagez de vendre notre centre historique pour un montant de 700 000 €, somme largement sous-estimée au départ en 2018, et qui est devenue indécente depuis, au regard de l’évolution du marché immobilier observable à Emmerin.

Pour preuve : 47 maisons ont été vendues à Emmerin en 2018. Seules 4 maisons ont dépassé les 300 000€. En 2020, 2 ans plus tard, il n’y a eu que 22 maisons vendues mais 1/3 des maisons vendues ont dépassé (et pour certaines très largement dépassé !) les 300 000€. L’une d’elles , à proximité du centre ville a même atteint les 640 000€. Autrement dit pour le prix de 3 maisons, on peut se payer 2000 m², une mairie et 2,3 batiments en plus en plein centre ville.

La raison voudrait que vous renonciez à votre projet dans l’intérêt de tous les Emmerinois . Nous nous battrons encore et encore pour obtenir ce retrait.

En attendant, faute de mieux, la même raison vous oblige à renégocier un prix de vente qui n’est plus acceptable aujourd’hui. L’actualité vous en donne le devoir depuis la mi-mars comme le prévoit le compromis de vente. Les Emmerinois, d’ailleurs, ne comprendraient pas que vous boudiez une occasion de diminuer la  dette abyssale que vous avez accumulée.  Et ce  n’est pas vous qui démentirez que toute rentrée d’argent serait bonne à prendre . 

Le moment est par conséquent bien venu pour actualiser sans tarder le prix de vente, et pas qu’un peu. Aujourd’hui un montant de 1 200 000€ est plus vraisemblable, à en croire la plaquette de la Sofim qui vante le caractère exceptionnel de l’environnement.  C’est sur cette base là et pas une autre que doit impérativement négocier la municipalité.   

De notre côté notre groupe mettra tout en œuvre pour que l’intérêt des Emmerinois ne soit pas mis sous le boisseau une fois de plus. Nous attendons votre réponse.

Please follow and like us: