Appel aux 464 et à tous les défenseurs du patrimoine Emmerinois !

Vous avez été 464 à nous apporter votre voix lors des dernières élections municipales. Nous sommes honorés de la confiance que vous nous avez témoignée et dans le contexte municipal si peu démocratique de ce début de mandat nous livrons un combat pied à pied pour que notre voix, votre voix, se fasse entendre, et qu’à tout le moins l’actuelle majorité ne fasse rien qui soit contraire aux intérêts des Emmerinois.

Mais aujourd’hui notre seul combat ne va plus suffire. C’est de vous tous dont nous avons besoin pour faire face à une menace qui vient de prendre forme :  l’actuelle majorité vient d’afficher dans un recoin de la rue Victor Hugo, en toute discrétion, ce 17 juin, le permis de construire une résidence privée comportant un immeuble privé de 12 mètres de haut et de 41 logements et bureaux, ainsi qu’un grand parking résidentiel privatif s’étendant jusqu’au terrain du « Familia » , à la place de l’actuelle mairie et du magnifique jardin qui la prolonge, qui seront donc démolis en même temps que l’ancienne maison des associations et, tout un symbole, la salle Lejeune de son rez-de-chaussée.

Le choix d’afficher fin juin ce permis de démolir n’est, à l’évidence, pas dénué d’intentions cachées notamment celle de ne laisser que les deux mois d’été, pendant lesquels nombre de personnes seront parties en vacances, pour porter éventuellement contestation de ce permis qui, faute de recours dans le même délai, deviendra définitif. 

Ce qui permettra à l’actuelle majorité, nous l’entendons déjà, de dire triomphante : « Voyez ! Nous avons été les plus transparents et communicants qui soient. Le dossier était consultable en mairie. Des personnes l’ont consulté mais nul ne l’a contesté. Preuve que tous les Emmerinois sont d’accord, car avec nous qui ne dit mot consent »

Alors, vous, les 464, vous qui avez compris que les problèmes que l’actuelle majorité  s’est mise à dos sont les siens, pas ceux des Emmerinois, et qu’elle ne doit pas chercher à les résoudre en en créant d’autres plus sérieux encore, nous vous faisons ce solennel appel, vous qui n’êtes pas dupes des promesses qui ont été faites aux électeurs et qui ne seront pas tenues. 

Envolées, les grandes idées de préservation du patrimoine, l’écologie, le développement durable, la préservation des champs captants. Balayées, les grandes et belles idées et attentes du moment selon lesquelles les communes sont appelées à arborer, à végétaliser leurs cœurs de ville pour en faire des lieux de rencontre partagés et non subis. En protégeant et en développant les espaces verts existants, tout en les préservant de toute construction immobilière. De grandes idées et des réalisations attendues de tous, mais qui n’ont pas cours à Emmerin ! Emmerin en prend le contre-pied en détruisant, bétonnant, imperméabilisant et privatisant son centre-ville, en y autorisant la présence d’une résidence privée susceptible de constituer de par son imposante masse minérale ce que l’on appelle un ilot de chaleur, un comble à l’heure de la lutte contre le réchauffement climatique tant pour la commune que pour les résidents qui y logeront; avec en cerise sur le gâteau des problèmes insolubles en matière de circulation et de stationnement en centre-ville.

On peut s’étonner d’ailleurs que le permis affiché ait été validé en dépit des problèmes de stationnement pourtant évidents. 41 logements, ce n’est pas rien ! Si des places de parking sont obligatoirement réservées aux nouveaux arrivants, à la clé 30 voitures de plus (Une hypothèse très basse), avec les allées et venues des visiteurs vont se retrouver sans place dans la résidence privée et vont ainsi devoir stationner en permanence sur le parking de la salle polyvalente déjà saturé et ensuite jusque devant nos maisons. Quant au stationnement du soir, n’en parlons pas ! Ce sera la foire d’empoigne ! Mais l’actuelle majorité et le promoteur privé ont bien dû trouver la solution, au moins sur le papier, à leur problème ?? Si ça se trouve il leur aura suffi de déclarer que dans le cadre du permis « intergénérationnel » qui a été délivré, « des » logements seront réservés à des étudiants ou à des séniors ! Administrativement parlant ces deux catégories ne sont pas censées posséder autant de véhicules !  Eh oui ! Voilà sans doute la solution ! Il n’est pas obligatoire en conséquence de leur réserver  de places de parkings. Puisque, bien sûr, ces deux catégories vivent en célibataires endurcis, n’ont pas de voitures, ne reçoivent aucune visite ! Après 70 ans, les séniors et leurs conjoints vivent même reclus, ont tous revendu leurs véhicules, dans l’incapacité qu’ils sont de conduire, c’est bien connu ! 

Sur le papier, pour les besoins de l’obtention du permis affiché, le problème est donc probablement résolu. Encore que cela demande à voir … Mais après, dans la réalité…. C’est une toute autre histoire. Une fois les 41 logements réalisés et vendus, personne n’ira contrôler qui y habite et c’est donc bien plusieurs dizaines de voitures qui se retrouveront finalement hors de la résidence privée. Nous allons devoir gérer un problème dont nous ne soupçonnons pas encore l’étendue et que, comble d’ironie, nous n’avons pas voulu. Ainsi, attendons-nous à des stationnements sauvages et gênants, faute de trouver une place. Attendons –nous à affronter de nombreuses querelles d’automobilistes – comme cela se dit gentiment – ainsi qu’à une sur-verbalisation pour stationnement illicite qui va nous tomber dessus jusque loin dans les rues adjacentes. 

C’est que l’actuelle majorité doit vendre, vendre, vendre à tout prix l’actuelle mairie et tout ce qui va avec, car elle s’est mise sur le dos un problème financier de taille au regard duquel les craintes et les attentes des Emmerinois ne pèsent rien. Pour forcer la décision elle a entrepris des travaux dans la Howarderie qu’elle finance avec un prêt relais.  Elle compte sur la vente de l’actuelle mairie pour se renflouer. Imaginez un instant la panade financière qui l’attend si la vente ne se faisait pas ou ne suffisait pas.

Alors Tant pis donc si cela doit entraîner pendant des décennies des problèmes pour les Emmerinois. Tant pis s’il faut s’asseoir sur les grands principes du « Mieux vivre ensemble », « d’Emmerin   La Nature en chemin ». Tant pis pour les promesses faites pendant la campagne des élections. Tant pis si on a roulé les habitants dans la farine. Pour l’actuelle majorité le problème n’est plus là. Elle doit vendre !

Nous avons appris récemment qu’une réunion publique allait être programmée le Mardi 7 juillet , nous comptons sur votre présence  en masse afin de pouvoir défendre et conserver notre patrimoine immobilier …..

Please follow and like us: