Un budget 2020 trop ajusté, un règlement intérieur trop réglementé !

Tous les budgets supplémentaires communaux s’ajustent et celui de 2020, crise sanitaire allant, ne déroge pas à la règle. Dépenses allégées certes, en matière de frais de réceptions, de transports, des recettes non perçues, pour la restauration scolaire, les activités périscolaires, la redevance braderie, et les locations de salles, mais surtout des dépenses imprévues liées par exemple à la remise en état d’équipement dégradé, mais aussi des frais de déménagement pour la nouvelle mairie, des postes fournitures qui s’envolent à cause la crise sanitaire …….Un budget à l’équilibre, car c’est la loi pour les collectivités territoriales, mais avec tout de même des incertitudes déjà soulignées, liées à la rentrée encore hypothétique des 700 000euros à verser par le promoteur Sofim pour la démolition du cœur de ville et de son jardin, et au remboursement du prêt relais en cours….

Quant au règlement intérieur, (qui régit la vie communale des élus et du conseil, et qui est souvent méconnu des citoyens), il mérite quelques éclaircissements :

Nous avions été invités, en qualité de groupe d’opposition à travailler sur le projet. Nous avions anticipé ce travail en remettant dès le 19 Octobre un texte détaillé, rédigé pas seulement dans notre intérêt d’exister en tant que minorité, mais  dans l’idée du bien commun, avec des propositions destinées à optimiser les outils de communication au service de tous les Emmerinois.

A suivi une proposition de rencontre le 19 novembre à laquelle nous avons répondu positivement et dans une attitude collaborative.

A l’arrivée, notre déception est réelle : si un droit d’expression est ouvert dans un futur bulletin trimestriel, à raison d’une demi-page, au lieu du quart de page initialement prévu, aucun droit d’entrée sur le Facebook mairie, aucune possibilité ouverte pour la création d’une newsletter, qui dépoussièrerait un Emmerin flash dont les informations sont souvent dépassées au moment de la distribution.

Quant à la présence « assidue » exigée de Madame Le Maire ou la présence « obligatoire » pour la tenue des bureaux de vote à venir, comme si nous étions de mauvais élèves ou de mauvais Républicains, ça ne pouvait pas passer ! les pratiques quasi monarchiques, c’est non ! 

Pour toutes ces raisons, nous nous sommes donc abstenus de voter le RI.

Madame le Maire s’est félicitée en fin de séance de sa nomination de Chargée de mission au projet de territoire pour les 26 Communes de la MEL, gardiennes de l’Eau ; sans doute la récompense à son soutien manifeste à Damien Castelain, à la présidence de la MEL.

La Maison de l’Eau, dans la grange de l’ancienne Howarderie, tout un programme…encore bien hypothétique ! On imagine mal la MEL, si attachée à son image, mettre en valeur l’eau, les champs captants, et sa politique métropolitaine dans un espace aussi réduit, et sans parking de proximité ! Rayonnement métropolitain et Européen……on peut avoir des doutes sur le futur promis !!!!

En attendant, il ne faudrait pas oublier les investissements indispensables à des réalisations plus modestes, qui servent à tous les Emmerinois, et  qui méritent aussi l’excellence….

 

 

Please follow and like us: