Le temps n’est plus à sabler le champagne dans un jacuzzi !

50.000 euros, c’est à quelques dizaines d’euros près ce que devrait avoir perçu, ensemble, les édiles indemnisés de la majorité municipale, émargeant au budget de notre commune depuis leur installation en mai 2020.

(Petit rappel : il est question, par mois, de 1.300 € pour la maire, de 538 € pour chacun de ses 6 adjoints et de 201 € pour chacun de ses 5 conseillers délégués…, selon le compte rendu du conseil municipal du 23 septembre 2020 )

50.000 euros qui représentent des indemnités dites de « fonction », destinées en principe à couvrir les frais inhérents à leur mandat – et pas simplement leur temps de présence – ou encore à réparer les pertes liées à la baisse de leur activité professionnelle, Mais qui, dans tous les cas, sont subordonnées à l’exercice effectif des fonctions municipales dont ils ont la charge.

Lesquelles sont, à Emmerin, en cette période de Covid-19, fortement ralenties – c’est le moins que l’on puisse écrire -, voire inexistantes pour nombre d’entre elles, (notamment en matière de communication et de réponses à nos courriers).

Sans qu’apparemment les élus concernés ne s’interrogent, franchement et publiquement, sur l’effectivité de leurs fonctions par les temps difficiles qui courent et qui devrait appeler à plus de proximité et de solidarité envers les Emmerinois.

Commerces et population en difficulté

Les exemples abondent pourtant de la solidarité de nombreux élus municipaux qui, partout en France, renoncent à tout ou partie de leurs indemnités de fonction pour venir en aide aux commerçants locaux et à leur population touchés par la crise sanitaire.

Partout en France mais pas à Emmerin. Pour ce que l’on en sait….

Allez savoir pourquoi !

 

Please follow and like us: