Et si on faisait un choix différent?

A St Martin du Var, le maire (Hervé Paul) achète des terrains pour soutenir l’agriculture biologique et contrer la bétonisation de sa commune ; pas question pour lui de voir disparaitre les agriculteurs de leurs terres au profit de structures immobilières. L’objectif de ce rachat de terres est d’aider les agriculteurs à s’installer et participer à l’économie locale.

Ailleurs en France, des communes défendent leurs terres agricoles :

En alsace, à Ungersheim, la mairie rachète des parcelles céréalières pour les mettre à disposition d’associations de réinsertion.

A la ferme du Mouans Sartoux dans les Alpes maritimes ; la marie a racheté une ferme et emploie un agriculteur chargé de cultiver les terres, cette propriété de 4 Ha a été racheté avant qu’elle ne soit absorbée par un promoteur immobilier.

A la ferme d’Hantay dans les Hauts de France (900 habitants) le maire a fait modifier le PLU pour trouver des terres pour des porteurs de projets désirant créer leur activité, cette modification du PLU a permis de convertir une zone artisanale en zone agricole ; une AMAP a été créée.

Il existe des dizaines et des dizaines d’autres initiatives comme celles -ci partout en France, initiatives qui permettent de favoriser l’agriculture biologique, le commerce de proximité et ralentissent la bétonisation à outrance des zones rurales.

A Emmerin, dès qu’un petit morceau de terrain se libère, on préfère le vendre et y couler du béton ……

Please follow and like us: