Vidéo surveillance ou vidéo protection , ne vois tu rien venir?

Coïncidence ou pas, nous en parlions récemment dans un article de notre blog et il faudra bien à un moment ou à un autre aborder à nouveau la question de la vidéosurveillance à Emmerin, de ses coûts certes mais aussi des soutiens financiers possibles de la MEL et de L’Etat .

 Ce Jeudi 18 Février 2021, à 18H, nous étions donc convoqués, exceptionnellement par mail et dans le délai franc de deux jours seulement au lieu de trois, à un conseil extraordinaire pour voter d’urgence une délibération sur le sujet. 

Le programme de la Majorité Municipale a posé ses intentions en matière d’actions pour la sécurité et pour la surveillance des espaces publics, soit !

Nous avons, en tant que Groupe d’opposition, relayé à plusieurs reprises vos inquiétudes et les nôtres, sur la multiplication des incivilités et vos ressentis en matière d’impunité. NOUS PARTAGEONS LA SENSIBILITE DE CE SUJET ET NE SOMMES EN RIEN HOSTILES A L’INSTALLATION DE CAMERAS DE VIDEO.

Mais ce qui ne va pas, une fois de plus, c’est la manière de faire. Nous sommes systématiquement écartés de tout échange et de toute réflexion partagée en amont. Pas de concertation pour vous, pas de concertation pour nous…L’ENTRE SOI TOUJOURS !

Ce Jeudi 18 Février, il fallait donc faire TRES VITE, pour respecter la date-butoir d’un appel à projet pour obtenir une subvention de l’Etat (Date connue depuis Décembre 2020 mais pas de nous …), TRES VITE, pour approuver le projet de mise en place sans aucun élément (diagnostic de sécurité, nombre et lieux d’implantation pertinents), TRES VITE pour autoriser Monsieur le Préfet à faire étudier le projet d’installation par la commission départementale adéquate…

En tant que Groupe d’opposition nouvellement élu et formé, nous estimons avoir le droit à des informations qui n’ont rien de confidentiel ainsi que de nous rappeler succinctement la chronologie du projet dès connaissance de la date butoir de l’appel à projet…et pas le jour même …

Pour toutes ces raisons, nous nous sommes abstenus de voter la délibération de cette séance exceptionnelle, toujours à huis clos à notre grand regret, pour raisons sanitaires.

POST SCRIPTUMS :Les fonds interministériel et métropolitain possibles sont en augmentation et c’est une bonne nouvelle; ce qui pour un investissement total estimé à 148.800 € fixerait la part restant à payer pour la commune à 49.600 € ; une somme de laquelle pourrait être déduite le remboursement partiel de la TVA payée au taux de 20 % sur le montant total de l’investissement et remboursée ensuite à la commune par le FCTVA (Fonds de compensation de la TVA) au taux d’environ 16 %.

Nous vous invitons pour mémoire à jeter un œil à nos précédents billets : « le syndrome de la vitre brisée, il n’y a pas de fumée sans feu, on ne nous dit pas tout »

Quant à la concertation systématique promise dans le programme de la Majorité pour tout nouveau projet, on la cherche ! 

Nous aurions aimé voir organiser un atelier d’échanges avec les Emmerinois sur le sujet : oui les caméras ont des effets dissuasifs, mais ce n’est pas non plus la panacée universelle, il faut en parler d’une manière réaliste pour éviter les déceptions. Certains la considèrent comme une atteinte aux libertés individuelles et à la vie privée, ils ont aussi le droit de le faire savoir….

 

 

 

 

Please follow and like us: