Nous aurait-on raconté des bobards ?

Dans la précipitation la municipalité a réuni le conseil municipal tantôt pour qu’on permette à la maire de déposer une demande de subvention devant faire baisser le coût d’installation de caméras de surveillance. Une courte fenêtre s’était, semble-t-il, ouverte soudainement pour demander cette subvention et il fallait saisir notre chance là, tout de suite sous peine que cette fenêtre se referme aussitôt. On ne savait pas l’état si réactif.

Un tantinet dubitatif nous avons tenté d’en savoir plus.

On nous a répondu que le dossier était sur la table depuis 2018 et nous devions comprendre que nous agacerions l’assistance en demandant de faire le point sur le sujet le jour de la réunion. L’heure n’était pas à ce genre d’exercice et il fallait être là depuis le début. En quelque sorte, tant pis pour nous qui n’étions pas élus à l’époque !

Loin d’être hostiles à l’installation de ces caméras, nous avons cependant décidé de manifester notre mécontentement par un vote d’abstention.

Mais, à y réfléchir :

La municipalité a dit et répété qu’elle n’avançait pas seule sur ce projet et qu’elle était associée à d’autres municipalités environnantes, mutualisation oblige. Toutefois du côté de ces dernières aucune réunion à la va-vite comme à Emmerin ne paraît avoir été organisée sur le même sujet ! Elles auraient dû pourtant avoir le même réflexe, la même réactivité. Mais calme plat ! Ces municipalités auraient donc laissé passer leur chance de demander une subvention ?

Emmerin ne les a donc pas prévenues de cette soudaine opportunité. Pas de chance pour elles !  Ou celles-ci ont déjà traité leur dossier depuis longtemps sans en informer Emmerin. Bonjour l’ambiance ! Ou alors la nôtre, honteuse, s’est réveillée sur le tard, s’obligeant à nous raconter un bobard pour justifier sa précipitation ? Ne serait-ce pas plutôt çà ? Allez leur faire confiance !

Please follow and like us: