La pêche du jour fait débat …..

 

Madame Le Maire, Mesdames et Messieurs du conseil municipal

Nous n’approuvons pas le compte administratif que vous avez établi et qui vient d’être présenté, non pas qu’il soit arithmétiquement inexact, après tout, l’exactitude des données chiffrées qui le compose a été validée par d’autres instances avant nous.

Nous le rejetons pour les raisons qui ont concouru aux chiffres, constats, et résultats dont il fait état et qui le classent en tête des pires comptes administratifs que notre commune a eu à connaître depuis une bonne cinquantaine d’années.

Nous le rejetons aussi pour les conséquences néfastes que ce compte laisse entrevoir pour les années qui viennent. On s’en rendra compte en examinant les dépenses d’investissements prévues en 2021, d’une navrante sécheresse parce que vous n’avez plus les moyens de financer quelque autre action que ce soit, alors que les besoins sont là et très nombreux.

Vous présentez vos chiffres, voici les nôtres autrement plus parlants : Au 31/12/2020 la commune avait un encours de dettes de 3 122 315, 28 euros constitués de 6 emprunts. 

Ce montant se traduit par une dette 975 € par habitant quand les communes comparables à Emmerin affichent une dette de 717€. Le budget prévisionnel 2021 ne fera pas diminuer notre dette qui se situera à 975€ également. Et puisque nous parlons emprunts, il faut aussi parler intérêts :  

A ce jour il nous faudrait presque 11 années, sans rien dépenser d’autre, pour éponger cette dette. (Rappelons que 10 années constituent une ligne rouge à ne pas dépasser) et pour un montant d’intérêts qui s’élèvera à 1 171 832 euros, autant d’argent dont ne profiteront pas les Emmerinois. 

Cet encours de dette doit être comparé aux recettes de la commune. Le ratio qui en résulte doit être inférieur à 1 faute de quoi la commune dépense plus qu’elle ne reçoit pour fonctionner pendant une année. 

La strate de référence l’a compris et son ratio s’établit à 0.80. A Emmerin c’est différent. :

Si en 2018, on était endetté à hauteur de 0.59, on crève le plafond en 2019 avec 1.41, et 1.15 en 2020. Les prévisions de 2021 remontent à 1.23.  Et pour cause, au-dessus de 1, une commune s’endette et n’a plus de capacité d’autofinancement. Le prévisionnel de 2021 en témoigne.

 Et tout cela pour quoi ?

Pour quelques nouveaux bureaux, celui du maire, des adjoints, des administratifs qui n’étaient pas à la rue, loin s’en faut, et en n’hésitant pas pour y parvenir à céder à un promoteur privé dans des conditions de vente et de prix fort contestables, le centre vital de notre village . 

Face à cet endettement, face à ces dépenses injustifiées dites-nous où se trouve satisfait l’intérêt général et communal.

En 2021 très peu de dépenses d’investissement sont prévues : 2 études :  pour l’école et l’éclairage, et de la vidéo surveillance subventionnée à hauteur de 50 % et qui s’étalera sur 2 années probablement. Rien n’est prévu pour la rénovation de l’école, de la salle de sport (rénovation pourtant nécessaire et réclamée depuis longtemps par les Emmerinois), le terrain de foot et d’autres équipements servant l’intérêt de tous.

 Sur ces bases, quel avenir nous préparez-vous ?

Please follow and like us: